Charleroi: il vole dans le coffre d’une voiture de police (vidéo)

Charleroi: il vole dans le coffre d’une voiture de police (vidéo)
Facebook

C’est une scène pour le moins insolite qui a été filmée par un automobiliste dans une rue de Marchienne-au-Pont, ce mardi 12 juillet. Le conducteur, stationné derrière une voiture banalisée de police, s’est armé de son téléphone pour filmer la scène. En effet, ce qu’il s’est passé ici fait partie des choses qu’il faut voir pour croire !

Les images montrent un homme, torse nu, en train de fouiller le coffre d’une voiture de police stationnée là. Il fait « son petit marché », prend le temps de bien inspecter chaque recoin du coffre et emporte l’une ou l’autre chose sous le bras. Sauf qu’il n’aura pas l’occasion de profiter de son larcin.

Les deux policiers qui semblaient se trouver à l’intérieur d’une habitation à quelques mètres du véhicule vont vite s’apercevoir qu’un individu à la tête plongée dans le coffre de leur voiture. Les policiers vont alors passer de part et d’autre du véhicule afin d’encercler le voleur. Ce dernier a été très surpris et pris en flagrant délit de vol, ou de tentative de vol à tout le moins…

Le voleur du dimanche sera très rapidement maîtrisé et n’aura d’autre choix que d’abandonner son butin sur le trottoir. Collé au mur d’un immeuble, il se fera passer les menottes. Toutefois, les images permettent aussi de voir qu’une des policiers donne un coup à l’individu, avant de le maîtriser. Certains ont un peu soulevé la question sur les réseaux sociaux, mais qu’en est-il ? « Un policier peut uniquement donner un coup quand c’est nécessaire. Il peut le faire lors de la maîtrise d’une personne et ça doit être proportionnel. Il n’est plus question de donner de coups une fois la personne menottée », indique Jean-Marie Brabant, ancien commissaire divisionnaire. « On peut comprendre, parfois, mais légalement ce n’est pas acceptable. »

Des poursuites judiciaires

Le parquet de Charleroi nous indique que l’homme a bien évidemment été arrêté. « Il a finalement été relaxé pour la simple et bonne raison qu’il sera poursuivi pour cette histoire et d’autres faits du même acabit à la mi-septembre. »

Le parquet précise encore que l’homme devra répondre non seulement des faits capturés par la caméra du témoin mais aussi, « et cela ne se voit pas dans la vidéo », d’une prévention de destruction de véhicule. « Avant d’aller dans le coffre, il est parvenu à s’emparer des clés du véhicule et a arraché les leviers des clignoteurs. »

L’homme devra donc s’expliquer devant la chambre correctionnelle… en espérant qu’il ne tente pas de dérober quelques objets qu’il jugera utiles lors de son passage au tribunal.

Aussi en FAITS DIVERS