Horeca, contacts à dix, vacances, culture: ce qui change lundi !

Horeca, contacts à dix, vacances, culture: ce qui change lundi !

Ce mercredi, il a été décidé que :

► Horeca

- La réouverture de l’Horeca aura bien lieu lundi prochain, le 8 juin. Cela concerne les cafés, bars et restaurants, à condition de suivre un protocole très strict.

- Tout ne sera pas rouvert, notamment les casinos, les salles de fêtes et de réception qui ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Ces dernières ne pourront accueillir que 50 personnes au maximum. Les discothèques et boîtes de nuit ne pourront pas rouvrir avant la fin août.

- La réouverture est autorisée jusqu’à 1h du matin dans l’Horeca ainsi que pour les magasins de nuit.

- Concrètement, les règles de distanciation sociale entre clients seront également d’application. Les tables seront disposées afin de garantir un intervalle d’1,5 m entre chaque client, qui ne pourront pas être plus de 10 maximum par table, dans le respect des nouvelles règles relatives aux contacts sociaux.

- Il sera néanmoins possible de déroger à cette règle d’1,5 m à condition que des parois de protection en plexiglas ou d’autres barrières physiques soient disposées entre les tables. Du gel hydroalcoolique devra également être mis à disposition du personnel et des clients.

- Afin d’éviter tout risque de contamination, les chaises et tables seront désinfectées après chaque passage de client. Sur la table, les pots de beurre, de sel, de poivre, d’huile et de vinaigre de bouteilles de ketchup, de paniers à pain, d’objet de décoration seront interdits. Seules des nappes, napperons, sets de table, serviettes en papier seront autorisés.

- Les restaurants pourront rester ouverts jusqu’à une heure du matin sauf si l’autorité communale impose de fermer plus tôt. Cela permettra aux restaurateurs qui le souhaitent d’organiser deux services.

- Les clients fumeurs pourront sortir à l’extérieur pour fumer tout en respectant les règles de distanciation

- Dans les hôtels, les boissons de bienvenue ou en libre-service seront interdites et les minibars seront vides. Les gestionnaires sont invités à limiter au maximum les contacts avec les clients en élaborant des options d’enregistrement et de départ alternatifs. Les clés seront désinfectées et une attention particulière sera portée à la désinfection de certaines zones de la chambre telles que les interrupteurs ou les poignées

► La règle des «4 personnes» remplacée

- Dès lundi prochain, vous pouvez désormais avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus de votre foyer. C’est votre « bulle personnelle » élargie. Cette règle compte pour chaque personne. Ce droit donc est tout à fait individuel.« Chaque semaine » signifie aussi que ces personnes peuvent changer si vous le souhaitez. La limite de 10 par semaine aura pour conséquence de continuer à limiter les contacts malgré tout. De plus, elle permettra de savoir précisément avec qui vous avez eu des contacts plus rapprochés en cas de contamination.

- Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris. Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment du fait qu’elles aient lieu à votre domicile ou en dehors de celui-ci, comme dans un parc ou un restaurant.

- Cette règle doit être suivie en bonne intelligence, dans l’esprit d’une protection mutuelle et réciproque sur le thème : « en respectant les règles, je te protège et tu me protèges ».

► Voyages et excursions

- Il sera déjà possible dès le lundi 8 juin de partir en excursions d’un ou plusieurs jours en Belgique.

- À partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ des pays appartenant à l’Union européenne – Royaume-Uni compris – et les 4 autres pays « Schengen ». Attention, toutefois, que chaque pays décide seul de l’ouverture de ces frontières aux conditions imposées par le pays d’accueil.

- Pour connaitre la situation de votre pays de destination, il est conseillé de vous rendre sur le site internet belge des Affaires étrangères. Les conditions relatives aux voyages hors-Europe devront être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

► Les activités sportives

- Organisées en groupe, ces activités sportives peuvent avoir lieu si elles sont encadrées – par exemple, par un coach ou un animateur – et ne peuvent pas compter plus de 20 personnes, comme c’était le cas seulement pour les entrainements auparavant.

- Ce nombre sera augmenté à 50 à partir du 1er juillet. Les distances de sécurité doivent être bien entendu respectées.

► La culture

- Depuis des mois, les cinémas, théâtres ou salles de spectacles sont fermés et les nombreux acteurs du milieu culturels se sentaient délaissés par les autorités. Ce mercredi, il a été décidé que toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre le 8 juin.

- Pour les activités rassemblant un public, elles ne seront pas autorisées avant le premier juillet et ne pourront pas rassembler plus de 200 personnes.

- Les cinémas pourront donc reprendre leurs activités à partir du 1er juillet.

► Cérémonies religieuses

- Parmi les thèmes évoqués, les cultes et cérémonies religieuses. Ce mercredi, il a été décidé que les événements religieux pourront reprendre à partir du 8 juin avec 100 personnes maximum présentes.

- À partir de juillet, le nombre maximum de personnes autorisé passera à 200.

Suivez ci-dessous la conférence de presse en direct :

Revivez les éléments importants de cette journée décisive pour notre pays ci-dessous :

–  16h  : la conférence de presse de Sophie Wilmes a débuté

–  15h45  : à partir de lundi 8 juin, les Belges pourront de nouveau se rendre à la côte belge : les excursions d’un jour en Belgique sont à nouveau autorisées.

–  15h20  : selon le Nieuwsblad, les centres de fitness vont recevoir le feu vert pour ouvrir dès lundi

–  14h42  : en Belgique, près de 60.000 employés belges ont bénéficié du congé parental « corona » en mai.

–  14h15  : Sophie Wilmes a annoncé sur Twitter que la conférence de presse annonçant les mesures aura lieu à 16 heures.

–  13h51  : toujours selon VTM, les groupes de maximum 10 personnes seront autorisés dans les restaurants et les cafés.

–  13h31  : selon nos confrères de VTM Nieuws, les restaurants et cafés ouvriront bel et bien le 8 juin. Petite nouveauté par rapport à ce qui avait été annoncé, ils pourront rester ouverts jusqu’à 1h du matin, et non minuit comme évoqué la semaine dernière.

–  13h25 : le CNS a débuté il y a près de 4h30, les discussions sont toujours en cours.

–  12h51  : pendant ce temps, la Suède reconnaît que son approche face au coronavirus aurait pu être meilleure…

–  12h37 : pour le virologue Emmanuel André, le deuxième vague… est déjà là.

– 12h : cela fait plus de trois heures que les responsables politiques et les experts sont réunis. Aucune décision ne filtre et les discussions s’éternisent.

–  11h34 : le gouvernement allemand a décidé mercredi de lever à partir du 15 juin ses mises en garde sur les voyages touristiques en Europe décrétées en mars.

–  11h00 : ce mercredi, on dénombre 17 nouveaux décès liés au coronavirus en Belgique.

–  10h39 : Caroline Désir A écrit à toutes les écoles fondamentales : « J’assume les décisions, mais je me dois de mieux les expliquer »

– 10h20 : « Nous entrons actuellement dans une phase différente. J’espère qu’à partir du 8 juin tout sera permis, sauf de rares exceptions », a expliqué sur Radio 1 Alexander De Croo.

– 9h18 : l’enregistrement des clients dans l’horeca serait illégal selon Denis Ducarme.

– 8h30 : La reprise graduelle des activités touristiques ainsi que la réouverture des restaurants, des terrasses et des cafés sera analysée par le CNS. Le CNS devrait également étudier les conditions d’élargissement des contacts sociaux, envisager la reprise des services du culte sous certaines conditions ou encore permettre l’organisation d’événements de tailles diverses

– 8h22 : « Aujourd’hui, on va libérer la totalité des secteurs à l’exception de certains », a déclaré le ministre du budget David Clarinval ce matin sur les ondes de La Première.

– 6h00 : Ce que craignent les experts ? Une deuxième vague durant l’automne !

Pour rappel, afin de lutter contre la pandémie mondiale du coronavirus Covid-19, la Belgique est entrée en confinement strict le 18 mars dernier. Depuis le 4 mai, le déconfinement a débuté.

Coronavirus: voici le nombre de cas détectés dans votre commune

Coronavirus: voici le nombre de cas détectés dans votre commune
Belga image

Au cours des dernières 24 heures, 31 personnes infectées par le nouveau coronavirus ont été admises dans les hôpitaux belges, selon les chiffres publiés mercredi par le Centre de crise et le SPF Santé publique. En outre, 17 nouveaux décès ont été recensés. Les nouvelles contaminations se maintiennent sous la barre des 100, avec 70 nouveaux cas détectés.

Au total, 819 patients sont actuellement hospitalisés, dont 172 aux soins intensifs. Il s’agit d’une augmentation de six patients au cours des 24 dernières heures.

Dans la carte et le tableau ci-dessous, vous pouvez voir combien de personnes ont été testées positives dans votre commune depuis le début de l’épidémie en Belgique, jusqu’à ce jour.

Attention, si votre commune est grisée, c’est que le nombre de cas est inférieur à 5. Pour le tableau, vous pouvez trier la liste en cliquant sur « Communes »

Deux graphiques supplémentaires : le pourcentage de cas par rapport au nombre d’habitants de chaque commune et la courbe d’évolution de nombre de tests effectués par jour.

À noter que le nombre de cas dépistés est inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique. Chez nous, le dépistage n’est pas généralisé. Ces chiffres ne reprennent donc pas les cas les moins graves ou les patients asymptomatiques.

Horeca, contacts à dix, vacances, culture: ce qui change lundi !

Horeca, contacts à dix, vacances, culture: ce qui change lundi !

Ce mercredi, il a été décidé que :

► Horeca

- La réouverture de l’Horeca aura bien lieu lundi prochain, le 8 juin. Cela concerne les cafés, bars et restaurants, à condition de suivre un protocole très strict.

- Tout ne sera pas rouvert, notamment les casinos, les salles de fêtes et de réception qui ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Ces dernières ne pourront accueillir que 50 personnes au maximum. Les discothèques et boîtes de nuit ne pourront pas rouvrir avant la fin août.

- La réouverture est autorisée jusqu’à 1h du matin dans l’Horeca ainsi que pour les magasins de nuit.

- Concrètement, les règles de distanciation sociale entre clients seront également d’application. Les tables seront disposées afin de garantir un intervalle d’1,5 m entre chaque client, qui ne pourront pas être plus de 10 maximum par table, dans le respect des nouvelles règles relatives aux contacts sociaux.

- Il sera néanmoins possible de déroger à cette règle d’1,5 m à condition que des parois de protection en plexiglas ou d’autres barrières physiques soient disposées entre les tables. Du gel hydroalcoolique devra également être mis à disposition du personnel et des clients.

- Afin d’éviter tout risque de contamination, les chaises et tables seront désinfectées après chaque passage de client. Sur la table, les pots de beurre, de sel, de poivre, d’huile et de vinaigre de bouteilles de ketchup, de paniers à pain, d’objet de décoration seront interdits. Seules des nappes, napperons, sets de table, serviettes en papier seront autorisés.

- Les restaurants pourront rester ouverts jusqu’à une heure du matin sauf si l’autorité communale impose de fermer plus tôt. Cela permettra aux restaurateurs qui le souhaitent d’organiser deux services.

- Les clients fumeurs pourront sortir à l’extérieur pour fumer tout en respectant les règles de distanciation

- Dans les hôtels, les boissons de bienvenue ou en libre-service seront interdites et les minibars seront vides. Les gestionnaires sont invités à limiter au maximum les contacts avec les clients en élaborant des options d’enregistrement et de départ alternatifs. Les clés seront désinfectées et une attention particulière sera portée à la désinfection de certaines zones de la chambre telles que les interrupteurs ou les poignées

► La règle des «4 personnes» remplacée

- Dès lundi prochain, vous pouvez désormais avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus de votre foyer. C’est votre « bulle personnelle » élargie. Cette règle compte pour chaque personne. Ce droit donc est tout à fait individuel.« Chaque semaine » signifie aussi que ces personnes peuvent changer si vous le souhaitez. La limite de 10 par semaine aura pour conséquence de continuer à limiter les contacts malgré tout. De plus, elle permettra de savoir précisément avec qui vous avez eu des contacts plus rapprochés en cas de contamination.

- Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris. Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment du fait qu’elles aient lieu à votre domicile ou en dehors de celui-ci, comme dans un parc ou un restaurant.

- Cette règle doit être suivie en bonne intelligence, dans l’esprit d’une protection mutuelle et réciproque sur le thème : « en respectant les règles, je te protège et tu me protèges ».

► Voyages et excursions

- Il sera déjà possible dès le lundi 8 juin de partir en excursions d’un ou plusieurs jours en Belgique.

- À partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ des pays appartenant à l’Union européenne – Royaume-Uni compris – et les 4 autres pays « Schengen ». Attention, toutefois, que chaque pays décide seul de l’ouverture de ces frontières aux conditions imposées par le pays d’accueil.

- Pour connaitre la situation de votre pays de destination, il est conseillé de vous rendre sur le site internet belge des Affaires étrangères. Les conditions relatives aux voyages hors-Europe devront être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

► Les activités sportives

- Organisées en groupe, ces activités sportives peuvent avoir lieu si elles sont encadrées – par exemple, par un coach ou un animateur – et ne peuvent pas compter plus de 20 personnes, comme c’était le cas seulement pour les entrainements auparavant.

- Ce nombre sera augmenté à 50 à partir du 1er juillet. Les distances de sécurité doivent être bien entendu respectées.

► La culture

- Depuis des mois, les cinémas, théâtres ou salles de spectacles sont fermés et les nombreux acteurs du milieu culturels se sentaient délaissés par les autorités. Ce mercredi, il a été décidé que toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre le 8 juin.

- Pour les activités rassemblant un public, elles ne seront pas autorisées avant le premier juillet et ne pourront pas rassembler plus de 200 personnes.

- Les cinémas pourront donc reprendre leurs activités à partir du 1er juillet.

► Cérémonies religieuses

- Parmi les thèmes évoqués, les cultes et cérémonies religieuses. Ce mercredi, il a été décidé que les événements religieux pourront reprendre à partir du 8 juin avec 100 personnes maximum présentes.

- À partir de juillet, le nombre maximum de personnes autorisé passera à 200.

Suivez ci-dessous la conférence de presse en direct :

Revivez les éléments importants de cette journée décisive pour notre pays ci-dessous :

–  16h  : la conférence de presse de Sophie Wilmes a débuté

–  15h45  : à partir de lundi 8 juin, les Belges pourront de nouveau se rendre à la côte belge : les excursions d’un jour en Belgique sont à nouveau autorisées.

–  15h20  : selon le Nieuwsblad, les centres de fitness vont recevoir le feu vert pour ouvrir dès lundi

–  14h42  : en Belgique, près de 60.000 employés belges ont bénéficié du congé parental « corona » en mai.

–  14h15  : Sophie Wilmes a annoncé sur Twitter que la conférence de presse annonçant les mesures aura lieu à 16 heures.

–  13h51  : toujours selon VTM, les groupes de maximum 10 personnes seront autorisés dans les restaurants et les cafés.

–  13h31  : selon nos confrères de VTM Nieuws, les restaurants et cafés ouvriront bel et bien le 8 juin. Petite nouveauté par rapport à ce qui avait été annoncé, ils pourront rester ouverts jusqu’à 1h du matin, et non minuit comme évoqué la semaine dernière.

–  13h25 : le CNS a débuté il y a près de 4h30, les discussions sont toujours en cours.

–  12h51  : pendant ce temps, la Suède reconnaît que son approche face au coronavirus aurait pu être meilleure…

–  12h37 : pour le virologue Emmanuel André, le deuxième vague… est déjà là.

– 12h : cela fait plus de trois heures que les responsables politiques et les experts sont réunis. Aucune décision ne filtre et les discussions s’éternisent.

–  11h34 : le gouvernement allemand a décidé mercredi de lever à partir du 15 juin ses mises en garde sur les voyages touristiques en Europe décrétées en mars.

–  11h00 : ce mercredi, on dénombre 17 nouveaux décès liés au coronavirus en Belgique.

–  10h39 : Caroline Désir A écrit à toutes les écoles fondamentales : « J’assume les décisions, mais je me dois de mieux les expliquer »

– 10h20 : « Nous entrons actuellement dans une phase différente. J’espère qu’à partir du 8 juin tout sera permis, sauf de rares exceptions », a expliqué sur Radio 1 Alexander De Croo.

– 9h18 : l’enregistrement des clients dans l’horeca serait illégal selon Denis Ducarme.

– 8h30 : La reprise graduelle des activités touristiques ainsi que la réouverture des restaurants, des terrasses et des cafés sera analysée par le CNS. Le CNS devrait également étudier les conditions d’élargissement des contacts sociaux, envisager la reprise des services du culte sous certaines conditions ou encore permettre l’organisation d’événements de tailles diverses

– 8h22 : « Aujourd’hui, on va libérer la totalité des secteurs à l’exception de certains », a déclaré le ministre du budget David Clarinval ce matin sur les ondes de La Première.

– 6h00 : Ce que craignent les experts ? Une deuxième vague durant l’automne !

Pour rappel, afin de lutter contre la pandémie mondiale du coronavirus Covid-19, la Belgique est entrée en confinement strict le 18 mars dernier. Depuis le 4 mai, le déconfinement a débuté.

Emmanuel André: «La deuxième vague est déjà là»

Emmanuel André: «La deuxième vague est déjà là»
Belga

Après avoir été le porte-parole interfédéral Covid-19, Emmanuel André est désormais le coordinateur Testing & Tracing dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus en Belgique. Dans une interview accordée au magazine Knack, le virologue explique que le virus est sous contrôle et qu’une deuxième vague est déjà présente dans notre pays.

« Les chiffres montrent que les mesures fonctionnent bien. Le fait que nous contrôlions aujourd’hui le virus a tout à voir avec les mesures préventives que nous avons prises entre-temps », est-il convaincu.

Malgré cela, Emmanuel André se veut catégorique : la pandémie est loin d’être terminée. « Les gens parlent souvent de l’arrivée d’une deuxième vague, alors que la deuxième vague est déjà là. Le virus circule toujours ! », rappelle-t-il à nos confrères.

Coronavirus: l’automne est attendu avec crainte par les experts

Le climat actuel limite la trasnmission du virus.
Le climat actuel limite la trasnmission du virus. - Isopix

« Non, ce n’est pas du tout la fin du virus. Ce dernier continue à circuler et il continue à se transmettre. Mais les conditions climatiques sont à ce point favorables que, même si on ne gère pas bien la crise, le facteur climatique permet que cela se gère dans le bon sens. Les paramètres seront moins favorables en automne et en hiver, c’est donc là qu’il faudra voir si le virus est encore extrêmement actif ou pas. La question reste entièrement ouverte. Est-ce qu’il y aura encore une grosse deuxième vague en automne et en hiver ? Si le virus circule bien en été et sans trop de cas sévères, on peut espérer que non. Mais, on n’en sait rien en réalité. Ce n’est donc certainement pas la fin du virus », affirme Jean-Luc Gala, médecin infectiologue et chef de clinique à Saint-Luc.

Humidité et température

« Au début, on ne le savait pas mais ce virus a des caractères saisonniers comme les virus du rhume. Des évidences s’accumulent et confirment qu’il a des caractéristiques au moins en partie saisonnières. Il est, en effet, sensible au degré d’humidité. Au-delà d’une certaine humidité dans l’air ambiant, le virus augmente sa transmissibilité. Quand c’est très sec, ce n’est pas favorable du tout. Par contre, chaque degré de température qui augmente, diminue sa capacité de transmission. On a donc deux facteurs qui vont un peu en sens inverse. Actuellement, on est dans des conditions optimales où il n’y a pas d’humidité et où les températures sont élevées. Des conditions complètement défavorables pour la transmission du virus », nous explique le Professeur Gala.

« Mais, en automne et hiver, on aura juste l’effet inverse. On aura probablement des températures fraîches et un degré d’humidité plus important, des conditions plus favorables pour la transmission. Il faudra donc voir ce qu’il va se passer, on n’en sait rien à l’heure actuelle. Il faudra donc rester attentif et vigilant ».

Il est « trop tôt pour clamer la fin du virus », confirme également Yves Van Laethem. « Beaucoup de signes montrent que, même avec le déconfinement, le virus ne rebondit pas. C’est quelque chose qu’on voit aussi dans l’Europe qu’on déconfine. Il y a par-ci par-là eu des petites résurgences dans certains groupements spécifiques mais on ne voit rien d’autre globalement. Par le déconfinement progressif et par trois petits points – on évoque autre chose comme un rythme saisonnier, une immunité croisée mais tout cela reste des hypothèses –, on a effectivement l’impression que le virus est peu présent. La plupart des prélèvements faits dans la population nous montrent qu’il y a moins de 2 % de gens porteurs du virus. C’est très encourageant, bien qu’on ne maîtrise pas totalement la raison. Avant de crier victoire, il faut donc être certain que cela continue ainsi. On a donc besoin de quelques semaines de normalisation avec de plus en plus de présence sociale pour vérifier que cela ne conduit pas à un rebond du virus. Il faut aussi se dire qu’on va vivre un certain nombre de mois avec un faible impact du virus et que le volcan peut à nouveau gronder. Il faut donc rester prudent et ne pas mettre les pieds dans le cratère trop rapidement », précise le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Coronavirus.

Faut-il s’inquiéter pour l’automne ? « Si l’état actuel continue sous l’effet du confinement, de la saisonnalité et tout ce qu’on voudra, l’automne est alors la prochaine étape qu’on attend avec un peu de crainte. Maintenant, d’autres régions pourront nous donner un avant-goût. C’est par exemple le cas que l’Océanie qui va bientôt connaître son hiver », conclut Yves Van Laethem.

Alison Verlaet

Aussi en Belgique