Où le Covid-19 circule le plus depuis la réouverture des magasins

Infographie
Où le Covid-19 circule le plus depuis la réouverture des magasins

Depuis le 11 mai, date du début de la phase 1B du déconfinement en Belgique et de la réouverture des magasins, on a détecté 4737 nouveaux cas de Covid-19 (jusqu’au 29 mai inclus), alors que la Belgique en est, au moment d’écrire ces lignes, à 58.186 cas officiels depuis le début de l’épidémie de coronavirus. La réouverture des magasins était une étape importante dans le déconfinement du pays et elle était appréhendée avec une certaine crainte.

Une phase qui, au final, s’est bien déroulée, comme s’accordent à le dire tous les observateurs. Mais si le nombre de nouvelles contaminations est en diminution constante, même depuis le début du déconfinement (le 4 mai), et que tous les chiffres sont au vert, cela ne veut pas dire que le Covid-19 ne circule plus du tout chez nous.

Les nouveaux cas : un des indicateurs à suivre

Les nouveaux cas confirmés restent d’ailleurs un des indicateurs utilisés pour suivre l’évolution de l’épidémie (avec les nouvelles hospitalisations, l’occupation des unités de soins intensifs, l’absentéisme au travail, les décès…).

Sur ces 4737 nouveaux cas officiels depuis le 11 mai, il n’y a aucune donnée de localisation pour 144 d’entre eux. Tous les autres se retrouvent dans nos deux nouvelles cartes commune par commune ci-dessous, qui permettent de voir où le virus circule le plus depuis la réouverture des magasins.

Quelques mots d’explications : le premier graphique met en évidence le nombre de nouveaux cas dans chaque commune depuis le 11 mai, jusqu’au 29 mai inclus. Ce sont des données brutes. Le deuxième graphique reprend exactement les mêmes chiffres que le premier, mais il montre lui les communes où le virus circule le plus, c’est-à-dire où il y a le plus de nouveaux cas proportionnellement depuis le début de cette phase 1B.

Zoomez et cliquez sur les communes dans la carte pour visualiser toutes les données.

Sint-Laureins, Oud-Turnhout, Beauraing, Ouffet, Waimes…

Ainsi, dans le premier graphique, on observe que c’est à Anvers, Mouscron, Ostende, Charleroi, Namur, Bruges et Bruxelles que l’on a détecté le plus de cas depuis le 11 mai. Mais on remarque dans le second graphique que c’est notamment dans les communes de Sint-Laureins (Saint-Laurent), Oud-Turnhout (Vieux-Turnhout), Koekelare, Beauraing, Ouffet ou Waimes que le nombre de nouveaux cas a été le plus élevé proportionnellement au nombre total de cas recensés dans ces communes depuis le début de l’épidémie.

Zoomez et cliquez sur les communes dans la carte pour visualiser toutes les données.

Ainsi, si l’on prend par exemple la commune de Beauraing, un tiers (33,3 %) des cas positifs détectés à ce jour l’a été depuis le début de cette phase 1B le 11 mai dernier (9 cas sur un total de 27). Alors qu’à Anvers, où l’on a recensé le plus de cas positifs depuis cette date, les 265 cas ne correspondent ainsi qu’à 11,02 % du total de la commune (2404 au 29 mai). Et si on regarde à Sint-Laureins (Saint-Laurent), on a dénombré 9 nouveaux cas de coronavirus depuis la réouverture des magasins. Cela parait peut-être peu, mais cela représente quand même 52,94 % du total de la commune depuis le début de l’épidémie (17 cas en tout sur ses terres) !

Autre exemple dans la province d’Anvers, à Oud-Turnhout (Vieux-Turnhout) : 45 nouveaux cas détectés officiellement depuis le 11 mai, sur les 103 cas de la commune depuis le début de l’épidémie (ce qui correspond à 43,69 % du total).

On peut donc observer sur cette carte les communes et les régions où le virus circule un peu plus qu’ailleurs…

En route vers la Phase 3

Il faut toutefois noter que l’on teste beaucoup plus maintenant qu’au début de l’épidémie, mais que le nombre de cas dépistés reste toujours inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique.

Des données importantes, suivies attentivement par les experts, alors que le pays continue de se déconfiner. La phase 3 du plan de déconfinement progressif se prépare normalement pour le 8 juin prochain, avec comme sujets sur la table l’horeca, les prochaines vacances, etc. Un Conseil national de sécurité est d’ailleurs prévu ce mercredi 3 juin pour en finaliser les modalités.

Aussi en Belgique