Sambreville: un hebdo pour les proches des 100 résidents du home

Vincent Maniscalco
: «
Ce journal permet de garder le contact entre nos résidents et leurs familles.
»
Vincent Maniscalco : « Ce journal permet de garder le contact entre nos résidents et leurs familles. » - V.L.

Cent personnes vivent à « La Sérénité », maison de repos placée sous la tutelle du CPAS de Sambreville. Avec les mesures de confinement mises en place, les résidents ne reçoivent plus de visites depuis une bonne quinzaine de jours.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct