Le Stéphanois ne peut plus vendre ses e-cigarettes

Marc Ravet, comme beaucoup d’autres, a dû fermer son magasin.
Marc Ravet, comme beaucoup d’autres, a dû fermer son magasin. - FB

En plus d’être photographe, Marc Ravet s’est spécialisé dans la vente de cigarettes électroniques haut de gamme avec sa société « Vape@Court ». Comme les autres magasins proposant du matériel de vapotage, le Stéphanois a dû fermer ses portes le 18 mars dernier. « On ne peut donc plus fournir nos clients.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct