Mickael, photographe mouscronnois, capte joliment les différences

Mickael Mathis pose un regard sur la différence à travers ce projet.
Mickael Mathis pose un regard sur la différence à travers ce projet. - Estelle Morro

Un simple regard suffit pour mettre mal à l’aise une personne qui ne se sentirait pas bien dans sa peau. Que ce soit à cause d’un handicap, d’une malformation ou d’une cicatrice faisant suite à une opération ou un accident, la moindre petite différence peut avoir de terribles conséquences sur l’estime de soi au sein de la société dans laquelle nous vivons.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct