«Fermer le stade a permis d’éviter un drame»

Le bourgmestre d’Antoing Bernard Bauwens ne regrette pas du tout d’avoir interdit l’accès au stade les jours de tempête. « J’ai pris mes responsabilités », dit-il. « L’endroit est composé de nombreux arbres. Des branches auraient pu rompre sous la puissance du vent et tomber sur des personnes, d’autant que l’endroit est aussi accessible au public.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct