Dottignies-Estaimpuis: refus pour l’extension de Mains et Sabots

Pour l’instant, les grues et ouvriers ont quelque peu déserté le chantier.
Pour l’instant, les grues et ouvriers ont quelque peu déserté le chantier. - J-M.M.

C’est une décision surprenante qui a été prise par le fonctionnaire d’implantation commerciale (FIC) au sujet de la future extension du parc commercial « Mains et Sabots ».

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct