Procès de Béatrice Latinne: «Une femme très douce…»

Procès de Béatrice Latinne: «Une femme très douce…»
D.R.

Ce jour-là, Béatrice avait attendu le retour de Jean-Luc toute la journée. Malgré ses promesses, il n’était rentré que vers 16 heures, comme souvent mais bien décidé cette fois à mettre fin à leur relation. Jean-Luc était un homme calme, alcoolique mais pacifique, qui fuyait les disputes et les reproches.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct