Les Moris, une grande famille de sportifs

Jonathan n’est pas le seul footeux de la famille. Il y a bien sûr Anthony qui a fait du foot sa profession et qui avec Virton tente de retrouver une D1 qu’il a connue avec le Standard, Saint-Trond et Malines. Il vient de traverser une période un peu tendue qui s’est terminée par le départ du coach Toppmöller.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct