À la recherche des sources d’eau potable en Wallonie picarde

Il a fallu chercher dans les bois avant de trouver le point d’eau de Russeignies en partie caché par les feuilles mortes. Mais la source était là, certes pas très jaillissante mais avec un débit suffisant pour mériter une analyse plus poussée. Olivier Dropsy, l’agent préleveur, a rempli trois bidons.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct