Moscou dénonce «une hystérie antirusse chronique»

Le président Vladimir Poutine n’a pas encore réagi officiellement.
Le président Vladimir Poutine n’a pas encore réagi officiellement. - AFP

Entre fatalisme et patriotisme, les Russes ont une nouvelle fois accueilli dans le déni leur mise au ban du sport mondial. En vol pour Paris et le sommet de la paix en Ukraine, le chef du Kremlin Vladimir Poutine n’a pas commenté la décision de l’agence mondiale antidopage d’exclure son pays pour quatre ans des Jeux olympiques et de tout autre championnat du monde.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct