Le Hutois fustigé pour sa façade salue le nouveau règlement

En 2017, le Collège avait demandé à Jean-Marie Eloy de démonter ses aménagements végétaux.
En 2017, le Collège avait demandé à Jean-Marie Eloy de démonter ses aménagements végétaux. - A.BT

Alors que le froid s’installe, la façade de Jean-Marie Eloy, située dans la petite rue du Cerf, à proximité de l’hôpital de Huy, est toujours aussi colorée. La vigne vierge a rougi et tandis que le chèvrefeuille grimpe jusqu’aux fenêtres. « Je dois les tailler souvent.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct