Un atelier de pommes indémodable au château de Fumal

Martin Charron devant la presse.
Martin Charron devant la presse. - JG

.

Selon Henri Wégria, bénévole au parc, 10 à 15ha de ces fruits anciens ont été plantés dans la Hesbaye. « Contrairement à la Haute Ardenne, la terre d’ici est fertile et donc favorable pour ces pommes, poires et autres cerisiers anciens », dit-il.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct