Marche: La Tour de la Famenne renaît de ses cendres

La tour sans son chapeau, cela a un drôle d’allure.
La tour sans son chapeau, cela a un drôle d’allure. - D.R.

En venant de Namur par la N4, la tour implantée dans le zoning d’Aye marque l’entrée en terre marchoise autant qu’un passage en province de Luxembourg. Avec sa soixantaine de mètres de haut, dans le paysage ondulant de la Famenne où d’habitude on ne construit jamais aussi haut, c’est peu dire qu’elle ne passe pas inaperçue.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct