Crime de Roisin : «le vol de Soignies est un faux alibi»

L’avocat général Marc De Brackeleer.
L’avocat général Marc De Brackeleer. - Belga

Torino Dubois, Josué Krier et Brondon Kempfer prétendent qu’ils ne se trouvaient pas dans la ferme de Roisin au moment où les frères Libiez, Bernard et Jean-Claude, ont été touchés par balles. Ils disent avoir un alibi : cette nuit-là, ils commettaient un vol de remorque, rempli d’un butin de plus de cent kilos, avec une voiture non équipée d’un attache remorque.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct