Rapport de force plus musclé avec l’opposition

Ensemble (8 élus), Ecolo (1 élu) et Acap 6250 (1 élu) ont bien failli réussir leur pari. Avec 10 sièges sur 21, ils ont fait jeu égal avec le Parti socialiste. Le MR, avec son unique siège, a fait la différence.

Ensemble, Ecolo et le groupement citoyen Acap 6250, s’ils n’ont pas la main, restent aux aguets. Pour Philippe Charlier, chef de file d’Ensemble, rien ou presque n’a changé ni sur la forme, ni sur le fond lors de cette législature. « L’échevin MR est perdu parmi les socialistes. On ne perçoit pas sa marque ».

Le conseiller communal n’est pas plus tendre sur le fond. En substance, la majorité ne serait pas « à une fausse information ou contradiction près ». Philippe Charlier épingle ici la rénovation de la piscine de Farciennes dont Aiseau-Presles ne sera finalement pas partie prenante. Il y pointe des incohérences ou des omissions concernant la charge annuelle, la TVA, l’échéance… Et il n’est pas plus convaincu que les investissements promis dans les infrastructures sportives de la commune suivront.

Moment de solitude

Pour Ecolo, sorti du cartel qu’il formait avec Ensemble sous la précédente législature, la note bleue, après 23 ans de majorité absolue socialiste, n’est pas encore très voyante.

Difficile, pour Pierre Navez, de peser quand on est l’unique représentant des Verts…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Aiseau-Presles (Hainaut)Farciennes (Hainaut)
Chargement
Tous

En direct

Le direct