Emir Kir: «Je n’ai pas voulu incarner les années 50»

Le bourgmestre est très fier de ses étagères qu’il a récupéré dans une ancienne pharmacie.
Le bourgmestre est très fier de ses étagères qu’il a récupéré dans une ancienne pharmacie. - E.G

Après avoir fait pendant 10 ans 400 abdos tous les matins, le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir (PS) a maintenant une nouvelle lubie : sa montre connectée. « Je cours, je fais du cardio, je fais un peu de fitness. Tous les jours, je m’évalue en fonction du battement de cœur, du nombre de mètres, de calories et des minutes de sommeil.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct