Abou et Maxime, 7.000 kilomètres sur la route des migrants

Les deux jeunes devant le centre du Ceraic.
Les deux jeunes devant le centre du Ceraic. - C.P.

« C’est plus physique qu’on ne l’avait imaginé ! »

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct