Une contamination à l’amiante à St-Georges

Me Nerrinck, l’avocat du prévenu.
Me Nerrinck, l’avocat du prévenu. - M.GI.

Les propriétaires de ces terres avaient acquis du matériel en Eternit en connaissance de cause selon les voisins des prévenus et leur conseil Me Charlier : « Ils ont pu avoir accès à une partie du stock de déchets provenant d’un hangar démonté à Ans. Une entreprise devait se charger de l’amener dans un centre spécialisé et de l’Eternit a été « perdu » en chemin.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct