Mecar… en car pour le Parlement Wallon

Hémorragie en vue au niveau de l’emploi dans le secteur de l’armement.
Hémorragie en vue au niveau de l’emploi dans le secteur de l’armement. - D.C.

Il y a dix ans, Mecar, société d’armements basée à Seneffe (depuis 1938), comptait encore quelque 400 travailleurs. Aujourd’hui, il n’en reste plus que 300 et la direction a annoncé le mardi 1er octobre, son intention de procéder au licenciement de 29 travailleurs.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct