Les repreneurs de l’URLC s’expriment: «On est sereins»

Adrien Fuchs (2
e
 à gauche) reste calme par rapport à la situation du matricule 213.
Adrien Fuchs (2 e à gauche) reste calme par rapport à la situation du matricule 213. - B.LE.

Du côté du Tivoli, le torchon semble brûler depuis plusieurs jours entre Mohamed Dahmane et Huseyin Kazanci. Au point de voir la reprise, annoncée début septembre, battre de l’aile…

En France, par contre, la tension est beaucoup moindre.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct