P1: Denis Eugène, le «poissard» de Snef

Pas de chance pour Denis Eugène.
Pas de chance pour Denis Eugène. - D.R.

Plus d’un an après avoir pris son mal en patience, Denis Eugène avait un sourire comme un enfant au départ de la rencontre contre Solre, dimanche passé. Même s’il avait pris place sur le banc en début de match, son bonheur se lisait sur son visage. « Car j’ai accumulé les blessures de longue durée et revenir dans le coup était un soulagement », confie-t-il.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct