Hellas doit prendre son mal en patience

Martin Hellas attend son heure.
Martin Hellas attend son heure. - V.L.

Samedi dernier, à l’issue de la victoire des Namurois face à Onhaye, Martin Hellas a participé à la fête dans le vestiaire, en civil.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct