Le CS Brainois en démonstration au Léopold en D3 amateurs

Zeroual et Braine ont fait forte impression.
Zeroual et Braine ont fait forte impression. - T.L.

Léopold FC 1

CS Brainois 4

Les buts : 1re Maeyens (0-1), 23e Maeyens sur pen. (0-2), 30e Zeroual (0-3), 61e Rosmolen (0-4), 68e Nicaise (1-4).

Léopold : Ebengo, Shamavu (40e Kano), Nicaise, Lokilo, Marino, Dano (62e Naâmane), Serville, Diop (46e Ngangue), Aydouni, Bossekota, Ruiz Cerqueira.

Braine : Clercq, Paquet, Neels, Patureau, Schallon, Coquelle, Roman, Maeyens (62e Plos), Zeroual (68e Weynants), Rosmolen, Mba (55e Arrivas).

Cartes jaunes : Aydouni, Marino, Nicaise.

Arbitre : G.Keljmendi.

Candidat auto-proclamé à la montée en D2 amateurs, le CS Brainois n’avait pas encore vraiment réussi à convaincre en ce début de saison. Ce dimanche sur le terrain du Léopold, les Brainois ont certainement réalisé leur match-référence avec un large victoire 1-4. Un score qui aurait pu être encore plus lourd tant les hommes d’Olivier Suray ont dominé les débats face aux Woluwéens. « La semaine passée contre Walhain, j’ai dit à mes joueurs que nous tenions déjà un match-référence au niveau de l’engagement et du respect des consignes. Cette fois, nous y avons ajouté l’efficacité. C’est une belle victoire que nous devons savourer mais il faut aussi relativiser. Le Léopold ne nous a pas mis de pression et nous a laissé jouer. Nous ne pouvons pas nous permettre de prendre les prochains matches de haut », reconnaît Olivier Suray, le T1 brainois.

Un succès brainois qui s’est surtout dessiné en première période. Il ne fallait d’ailleurs que 50 secondes à Maeyens pour ouvrir la marque. Le médian brainois doublait ensuite la mise sur penalty avant que Zeroual n’envoie un coup franc des 30 mètres en pleine lucarne à la demi-heure. Après la pause, Rosmolen débloquait son compteur but avant que Nicaise ne sauve l’honneur pour le Léo. « Je crois que c’est la première fois en 10 ans de coaching que je n’ai rien à dire de négatif à mes joueurs au repos. Je suis satisfait de la prestation mais il ne faut pas tomber dans l’euphorie. »

Si Braine prend de la confiance, le Léopold, lui, s’enlise. Fantômatiques et trop peu dangereux pendant 90 minutes, les Woluwéens n’ont pas livré une prestation digne d’un candidat au top 5. « Nous sommes retombés dans les travers de notre match contre Jette. Je ne sais pas si c’est un manque d’intelligence ou un manque d’envie. Le plus dérangeant, c’est le contenu qui était affolant ce dimanche et c’est dur à avaler. Nous sommes dans une mauvaise passe pour le moment et je ne sais pas comment l’expliquer », peste Kevin Nicaise, le joueur-entraîneur du Léopold.

Toujours est-il que le club woluwéen devra rapidement relever la tête pour ne pas sombrer dans la crise. « Nous allons analyser notre prestation et tirer les enseignements. Nous prendrons les décisions qui s’imposent car il y a des choses qui ne m’ont pas plu sur le terrain. Quand plusieurs joueurs passent à côté, c’est dur de revendiquer quelque chose. Il y aura probablement quelques changements la semaine prochaine. »

Thomas Leloup

Zeroual et Maeyens ont assuré le spectacle sur la pelouse

Dimanche, Septembre 15, 2019 - 23:02

6 Clercq : un des après-midi les plus tranquilles de sa carrière tant il a eu peu de choses à faire. Sur le but, il est pris à bout portant.

6 Paquet : une prestation sobre du jeune latéral droit qui a tenu sa place.

6,5 Neels : il a joué dans un fauteuil pendant 90 minutes en mettant Ruiz Cerqueira sous l’éteignoir.

6 Patureau : il forme une paire solide aux côtés de Neels et ses longs ballons dans le dos de la défense ont souvent amené le danger.

6 Schallon : il a fait son boulot en contenant Aydouni.

7 Coquelle : omniprésent à la récupération, il a avalé les kilomètres et était partout sur le terrain tout en étant propre à la relance.

6,5 Roman : un travail de l’ombre dans l’entrejeu autour de Coquelle et Maeyens.

8 Maeyens : le métronome du jeu brainois, c’est lui. Son jeu de passes lui permet de trouver à chaque fois l’homme libre. De plus, il s’est offert le luxe d’inscrire un doublé et de donner un assist.

7,5 Zeroual : le technicien brainois a livré un récital en provoquant un penalty avant d’inscrire un bijou sur coup franc. Il aurait encore pu inscrire un ou deux buts de plus mais a manqué de réussite.

6,5 Rosmolen : discret en début de match, il s’est montré plus dangereux lorsqu’il est passé en pointe. Ce qui lui a permis de débloquer son compteur.

6,5 Mba : sa vitesse et sa percussion ont fait mal à la défense du Léo à l’image du premier but.

Remplaçants

6 Arrivas : il a fait mal par sa vitesse et sa technique mais n’a pas toujours fait les bons choix en attaque.

NC Plos, Weynants.

T.L.

Une prestation d’ensemble à oublier au plus vite pour le Léopold

Dimanche, Septembre 15, 2019 - 23:00

5 Ebengo : il a sorti les ballons qu’il fallait mais est impuissant sur les quatre buts.

4,5 Shamavu : sorti blessé en fin de première période, il a souffert face à la vitesse des flancs brainois à l’image du premier but de Mba qui file dans son dos.

5 Nicaise : très nerveux notamment envers le corps arbitral, il s’arrête de jouer sur le quatrième but. Il se reprend quelques minutes plus tard en réduisant la marque.

5 Lokilo : il commet la faute sur le penalty mais il s’est bien repris par la suite notamment grâce à son placement

5 Marino : un des rares qui a essayé d’un peu secouer le cocotier et de se battre. Son centre-tir a failli finir au fond en fin de match.

4,5 Dano : un match compliqué face à l’entrejeu brainois. Il n’est jamais parvenu à tirer son épingle du jeu.

5 Serville : à l’image de Marino, il s’est battu pendant 90 minutes. Il a tenté d’amener de la vitesse dans le jeu mais sans succès.

4,5 Diop : il a peiné dans un rôle plus offensif que d’habitude. Logiquement remplacé au repos.

4 Aydouni : muselé par la défense brainoise, on ne l’a tout simplement pas vu.

4,5 Bossekota : à l’instar d’Aydouni, il s’est trop peu mis en évidence. A montré du mieux en deuxième période.

4 Ruiz Cerqueira : il n’a pas eu voix au chapitre face à Neels et Patureau.

Remplaçants

5 Kano : il est monté dans des conditions difficiles. En deuxième mi-temps, le danger est souvent venu de son flanc.

5 Ngangue : une montée au jeu assez discrète même s’il manque une belle occasion de réduire la marque.

NC Naâmane.

T.L.

Article offert
Nous vous permettons exceptionnellement de lire cet article dans son intégralité pour vous faire découvrir notre nouvelle édition digitale
- 10X plus d'informations régionales sur ce nouveau site -
Chargement
Tous

En direct

Le direct