Trafic aérien intense au-dessus de Molenbeek et Koekelberg

DR
DR

Cette situation s’explique par des vents contraires nécessitant le survol de la capitale mais aussi par le renouvellement d’une balise qui modifie quelque peu la route d’approche de l’aéroport, explique-t-on chez Skeyes, la société chargée du contrôle de l’espace aérien en Belgique.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct