David Lasaracina, manager du RFB, se plaint des gradins vides

Des tribunes vides et, sur le terrain, une équipe offensive qui propose du jeu. Cherchez l’erreur...
Des tribunes vides et, sur le terrain, une équipe offensive qui propose du jeu. Cherchez l’erreur... - E.G.

À quelques exceptions près, tous les clubs de football, à tous les niveaux, dressent le même constat : les gradins n’attirent plus les foules, comme c’était le cas au bon vieux temps. Chacun a son explication au problème, qui ne date pas d’hier. Pour les uns, le spectacle n’est que trop rarement au rendez-vous, avec des équipes de plus en plus prudentes, voire frileuses.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct