Un prêtre gifle un bébé qui pleure lors de son baptême (vidéo)

Vidéo
Un prêtre gifle un bébé qui pleure lors de son baptême (vidéo)

La vidéo vient d’être postée sur le web et fait déjà le buzz. Et pour cause… Regardez-la ! La scène est peu commune et pour le moins révoltante.

C’est le baptême d’un bébé. Comme cela arrive souvent dans pareilles situations, ce bébé pleure. Mais ses cris semblent quelque peu excéder le prêtre en charge du sacrement. L’homme d’église parle même de « caprice ». Il essaye de calmer l’enfant à sa manière, alors que le petit est dans les bras de sa maman, semble-t-il.

Puis, ne parvenant pas à faire taire le jeune baptisé, le prêtre le frappe avec détermination sur la joue. D’abord sous le choc, la réaction des parents et de leurs proches ne se fait pas attendre. Le papa retire l’enfant de l’étreinte du curé et la vidéo se termine.

Les prêtres belges alertent leur hiérarchie

Plusieurs prêtres belges ont alerté leur hiérarchie en envoyant la vidéo aux responsables de la Conférence des évêques de Belgique. La vidéo a donc été vue par l’Eglise de Belgique. La Conférence des évêques de Belgique ne fera d’ailleurs aucun commentaire à ce sujet pour le moment, l’origine de ce document étant encore pour le moment pour le moins mystérieux…

En région parisienne

Mais, qu’ils se rassurent, cette vidéo n’a pas été tournée en Belgique mais bien en France. Elle a été postée par une journaliste travaillant notamment au Figaro et qui habite la région parisienne. Elle explique sur sa page Facebook qu’elle a finalement retiré cette vidéo choquante.

« À la demande de la famille, j’ai supprimé la vidéo où l’on voit ce prêtre gifler un jeune garçon », explique-t-elle. Et ajoute : « Les parents n’ont jamais souhaité que ces images soient diffusées sur Internet. Ils ont entrepris les démarches nécessaires à l’encontre du prêtre qui a violenté leur fils. Une plainte a été déposée. Depuis la publication de cette vidéo, ils sont au plus mal et reçoivent une multitude de messages d’insultes ».

Chargement
Tous

En direct

Le direct