Perquisition dans un cabinet d’avocats à Charleroi

Perquisition dans un cabinet d’avocats à Charleroi
Photo prétexte BELGA

D’après certaines informations, il pourrait s’agir d’un dossier « d’indélicatesses » commises dans le cadre de l’administration provisoire des biens. Cette fonction est souvent remplie par des avocats auprès de personnes trop malades ou trop âgées pour gérer elles-mêmes leurs affaires financières ou encore des personnes endettées qu’il faut encadrer dans la gestion de leur budget.

Découvrez l'abonnement numérique La Capitale pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Capitale pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Capitale ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct